Poème 'Deuil' de FAB

Deuil

FAB

L’œil est levé sur la fleur
L’Ange y dort et s’y recueille
L’aile effeuillée sur mon cœur

Elle a si peur qu’il ne veuille
Lui tirer sanglots et pleurs
Qui flétriraient son orgueil

L’œillet si plein de douceur
Fleurait si bon qu’il en cueille
D’elle un baiser de ferveur

La fleur enlacée accueille
Solennelle à l’âme sœur
Sa promesse et son cercueil

Pour les anciennes douleurs
Que nous laisserons au seuil
Blanc de ce monde meilleur

La vierge est belle en son deuil
L’autre qu’elle vit ailleurs
Eut ma larme au coin de l’œil

Poème préféré des membres

guillaumePrevel et julien06 ont ajouté ce poème parmi leurs favoris.

Commentaires

  1. J'ai beaucoup aimé voyager dans l'univers de ce poème.
    Et ce ne sera pas la dernière fois.

  2. Merci Julien.
    Je suis touchée par votre commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS