Poème 'Elle va' de marisolle

Elle va

marisolle

Elle chevauche, folle écuyère,
vers quel ailleurs, quel pays ?
Survolant plaines et vallées,
elle va, sans se retourner,
droit devant,
regard fixé sur l’horizon.
Elle va, et ne dévie
de sa route, même si
elle ne connaît pas le chemin.
Elle va, confiante,
avec amour, sans peur,
elle continue, même si
la route est longue
et n’en finit plus.
Elle va, tête de bois,
et refuse de plier,
contre vents, l’enfer,
les larmes et les colères,
elle va.
Combien de temps,
combien de temps encore ?
elle ne sait.
Elle va et suit,
confiante un chemin tracé,
invisible et pourtant présent
qu’elle suit sans broncher.
Elle va.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS