Poème 'Fidèle' de Paul ÉLUARD dans 'Le Devoir et l'Inquiétude'

Fidèle

Paul ÉLUARD
Recueil : "Le Devoir et l'Inquiétude"

Vivant dans un village calme
D’où la route part longue et dure
Pour un lieu de sang et de larmes
Nous sommes purs.

Les nuits sont chaudes et tranquilles
Et nous gardons aux amoureuses
Cette fidélité précieuse
Entre toutes : l’espoir de vivre.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Village francilien
    ---------------------

    Paisibles rues d'un village de plaine,
    Passer le temps ici n'est pas trop dur.
    Une banlieue, certes, mais pas vilaine,
    Surtout les jours où règne un ciel d'azur.

    Tôt le matin, les places sont tranquilles ;
    Peu de piétons, presque rien n'est ouvert.
    Au mois de juin, les jardins sont bien verts,
    Un peu rustique apparaît notre ville !

Rédiger un commentaire

Paul ÉLUARD

Portait de Paul ÉLUARD

Paul Éluard, de son vrai nom Eugène Émile Paul Grindel (14 décembre 1895 à Saint-Denis – 18 novembre 1952 à Charenton-le-Pont ), est un poète français. C’est à l’âge de vingt et un ans qu’il choisit le nom de Paul Éluard, hérité de sa grand-mère, Félicie. Il adhère au dadaïsme et est l’un des... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto