Poème 'Funérailles' de Robert DESNOS dans 'Les Portes battantes'

Funérailles

Robert DESNOS
Recueil : "Les Portes battantes"

« Ne poussez pas ! ne poussez pas !
« Tas de salauds !
« Espèce de vache avec vos mamelles pendantes avez-vous fini de pousser !
« Du calme, il y en a pour tout le monde.
« Regardez-moi cette putain avec ses airs de marquise !
« Tu pues ! tu pues !
« C’est criminel d’emmener des enfants dans cette foule !
« Si on les emmène c’est qu’on ne peut pas faire autrement.
« Ça va durer encore longtemps ?
« Madame vous perdez votre culotte.
« Qu’est-ce que ça peut vous faire ?
« Et puis d’abord je vous emmerde

— C’est un enterrement, un bel enterrement.
Tout le monde veut en être.
On se piétine pour entrer au cimetière,
Mais il y aura de la place pour tout le monde.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

Robert DESNOS

Portait de Robert DESNOS

Robert Desnos est un poète français, né le 4 juillet 1900 à Paris et mort du typhus le 8 juin 1945 au camp de concentration de Theresienstadt, en Tchécoslovaquie à peine libéré du joug de l’Allemagne nazie. Autodidacte et rêvant de poésie, Robert Desnos est introduit vers 1920 dans les milieux littéraires modernistes et... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto