Poème 'Il me reste la vie' de guillaumePrevel

Il me reste la vie

guillaumePrevel

Il me reste la vie
noyée dans l’absence
noyée dans l’absinthe

Il me reste la nuit
le temps qui passe
la mémoire qui s’efface

Il me reste les cris
pour extérioriser la souffrance
pour calmer mon errance

Il me reste la pluie
pour effacer la trace
des souvenirs et du temps qui passe.

30 juillet 2014

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS