Poème 'Il vient parfois' de marisolle

Il vient parfois

marisolle

Il vient, parfois, comme un détachement,

une indifférence envers tout ce

que l’on aime.

Un brouillard qui vient de loin

et enveloppe toutes choses

dans l’esprit

et qui nous mène dans un ailleurs

de légèreté et de liberté telles

que l’on se sent voler.

Plus rien n’a d’importance,

rien que la sensation de légèreté,

qui nous fait regarder monde et gens

d’un oeil différent.

Pourquoi donc avoir souffert ?

pourquoi donc être en colère ?

Nous ne savons plus,

pères et mères ont disparus,

nous laissant libres enfin

de faire de notre vie,

un nouveau chemin.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS