Poème 'Isabelle et Marie' de Robert DESNOS dans 'Langage cuit'

Isabelle et Marie

Robert DESNOS
Recueil : "Langage cuit"

Isabelle rencontra Marie au bas de l’escalier :
« Tu n’es qu’une chevelure ! lui dit-elle.
— et toi une main.
— main toi-même, omoplate !
— omoplate ? c’est trop fort, espèce de sein !
— Langue ! dent ! pubis !
— œil !
— cils ! aisselle ! rein !
— gorge !… oreille !
— Oreille ? moi ? regarde-toi, narine !
— non mais, vieille gencive !
— doigt !
— con ! »

31 mai 1923

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2018 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS