Poème 'J’ai coulé' de guillaumePrevel

J’ai coulé

guillaumePrevel

J’ai coulé comme une pierre
J’ai coulé comme on sombre
Quand on est privé de force
Usé par la vie
Et les ombres géantes
Les ombres terrifiantes
Ont entraîné mon corps mort
Mon esprit détruit
Dans des abîmes profonds
Où règne la folie
Et où rien ne respire
Pas même l’espérance.

12 SEPTEMBRE 2016

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS