Poème 'Jésus en croix' de guillaumePrevel

Jésus en croix

guillaumePrevel

Un vent mystérieux monte des ravines,
Vers le lieu du crâne et des blessures profondes,
Infligées par la violence humaine immonde,
Sur l’Homme à la couronne sanglante d’épines.

Le sang des stigmates a coagulé,
Tandis que les bourreaux ont abandonné leur proie,
A la détresse, au silence, à l’effroi et à la foi.
Le visage livide du supplicié est maintenant retombé,

Le corps humilié et brisé, à l’ancienne pesanteur;
Terrestre, ne tient que par la force des clous d’infamie
Enfoncés dans la chair, sous les pleurs des trois Marie,
Le périzonium, tâché de sang et de douleur,

Cache la nudité mais non les souffrances subies,
Par le Messie, le fils de l’Homme,
Qui a gagné les rives de son Royaume,
Abandonnant sa vie éphémère sur terre pour l’éternité du Paradis.

6 juin 2020

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2021 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS