Poème 'Joan Miró' de Paul ÉLUARD dans 'Nouveaux Poèmes'

Joan Miró

Paul ÉLUARD
Recueil : "Nouveaux Poèmes"

Soleil de proie prisonnier de ma tête,
Enlève la colline, enlève la forêt.
Le ciel est plus beau que jamais.

Les libellules des raisins
Lui donnent des formes précises
Que je désigne d’un geste.

Nuages du premier jour,
Nuages insensibles et que rien n’autorise,
Leurs graines brûlent
Dans les feux de paille de mes regards.

À la fin, pour se couvrir d’une aube
Il faudra que le ciel soit aussi pur que la nuit.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Sonneur-sanglier
    ------------------------

    Sanglier noir, sonneur de cornemuse,
    Tu mets la joie au coeur de la forêt ;
    Plus d'un bestiau se dit qu'il lui faudrait,
    Ainsi que toi, rendre un hommage aux muses.

    Ta mélodie apprivoise un nuage
    Qui est venu arroser mon jardin ;
    On voit danser le blaireau et le daim
    Au beau milieu du verdoyant herbage.

    Sanglier noir, vas-tu former un groupe ?
    Les animaux s'en viendraient t'applaudir ;
    En les charmant, mais sans les assourdir,
    Tu séduirais cette dansante troupe.

Rédiger un commentaire

Paul ÉLUARD

Portait de Paul ÉLUARD

Paul Éluard, de son vrai nom Eugène Émile Paul Grindel (14 décembre 1895 à Saint-Denis – 18 novembre 1952 à Charenton-le-Pont ), est un poète français. C’est à l’âge de vingt et un ans qu’il choisit le nom de Paul Éluard, hérité de sa grand-mère, Félicie. Il adhère au dadaïsme et est l’un des... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto