Poème 'La belle Italienne' de guillaumePrevel

La belle Italienne

guillaumePrevel

La belle Italienne à l’âme fière idéale
Née sous les charmes étrusques de Toscane
Semble élever son regard au dessus des profanes
Pleine de l’écho des concerts de la Rome triomphale.

Le grain de sa peau sublime et dorée
Ruine mon coeur musicien et mes yeux qui s’y posent
Quand sur le sable blond de la plage, elle s’expose
En une attitude lascive, suave et adorée.

Elle si belle, libérée et forte de son mépris
Regarde le monde et la plèbe qui passent à ses pieds
Comme un guerrier victorieux domine un ennemi humilié.

Son regard de jais lance de magnifiques éclairs
Qui condamnerait le plus saint des hommes aux enfers
Tant la passion et l’amour flamboient en cette muse infernale.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS