Poème 'La fenêtre' de FAB

La fenêtre

FAB

Il y a mon ciel d’azur
mon ciel des quatre saisons
sur la forêt refermée
loin des quatre chemins

Il y avait ma prison de verdure
mon jardin des quatre murs
et les fleurs ensanglantées
de mes quatre ans

Il y a une piste
qui s’y perd
et moi qui m’y retrouve
et moi qui vieillis
au milieu des arbres qui poussent
et du ciel qui m’échappe

Poème préféré des membres

VVAL a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2020 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS