Poème 'La mer pour seule consolation' de guillaumePrevel

Accueil > Les membres > Page de poésie de guillaumePrevel > La mer pour seule consolation

La mer pour seule consolation

guillaumePrevel

La mer pour seule consolation
Quand je vois ses bras longs ouverts
Sous la pluie, le soleil, ou le ciel couvert
La mer pour seule respiration

Il me faudrait vivre près d’elle à jamais
Comme un fils possessif accroché comme un dément
A sa côte, remerciant avec gratitude les jours de ciel clément
La mer gardera toujours sur moi ce mystérieux attrait

Car elle vit en moi et je sens son ressac
Ce tambour violent et doux qui met mon cœur en vrac
La mer ma seule consolatrice

Tu seras pour moi le tombeau
Le havre de paix le plus beau
Où je finirai poussière dans tes eaux vertes et bleues.

25 Décembre 2017

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS