Poème 'La Mort dans la conversation' de Paul ÉLUARD dans 'Répétitions'

Accueil > Les poètes > Poèmes et biographie de Paul ÉLUARD > La Mort dans la conversation

La Mort dans la conversation

Paul ÉLUARD
Recueil : "Répétitions"

Qui a votre visage ?
La bonne et la mauvaise
La belle imaginable
Gymnastique à l’infini
Dépassant en mouvements
Les couleurs et les baisers
Les grands gestes la nuit.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Sourire dans la méditation
    -----------------------------

    Ayant vers un vitrail tourné son doux visage,
    L'évêque songe au temps où il était marmot ;
    Il prie, dans le vieux temple, absorbé, sans un mot,
    Le vitrail représente un lointain paysage.

    Tournant vers un long mur son clair regard de sage,
    Le Bouddha voit les jours apportant le repos ;
    Sans prier, sans penser, son esprit est dispos,
    Il plane, en vérité, tel l'oiseau de passage.

    Alignant, sans raison, des mots sur cette page,
    Le barde veut montrer ce qu'il connaît de beau ;
    Que nous importe si ce n'est pas bien nouveau,
    Voir des traits familiers, c'est un heureux présage.

  2. Demeure épiscopale
    ----------------------

    L'évêque en son palais présente un fier visage,
    Un peu sévère, même, il fait peur aux marmots ;
    Ils sourient à nouveau, dès qu'il leur dit un mot,
    Ses murs, depuis longtemps, sont dans le paysage.

    Les bourgeois du canton pensent qu'il est un sage,
    Car son absolution met leur âme en repos ;
    De leur coeur purifié, de leur ventre dispos,
    Ils éprouvent alors la joie, sur son passage.

    On dit qu'en sa demeure est un doux petit page,
    Que ce garçon devient, de jour en jour, plus beau
    Et que sa pureté prend un éclat nouveau
    Quand le printemps revient : rien n'est meilleur présage.

Rédiger un commentaire

Paul ÉLUARD

Portait de Paul ÉLUARD

Paul Éluard, de son vrai nom Eugène Émile Paul Grindel (14 décembre 1895 à Saint-Denis – 18 novembre 1952 à Charenton-le-Pont ), est un poète français. C’est à l’âge de vingt et un ans qu’il choisit le nom de Paul Éluard, hérité de sa grand-mère, Félicie. Il adhère au dadaïsme et est l’un des... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto