Poème 'La rosée' de guillaumePrevel

La rosée

guillaumePrevel

Quand se lève la brume
Dardent les rayons
D’un soleil rubicon
La rosée sur les herbes couchées fume

Et exhale un parfum très humide
Agréable et éphémère
Qui durera le temps que chauffe l’air
Et le lever du jour timide

Le silence règne, il est tôt
Il ne fait pas encore chaud
La campagne se réveille

Tandis que les premiers chants
Des oiseaux se font entendre dans les champs
Et qu’au loin les cloches de l’église sonne à volée.

27 juin 2018

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS