Poème 'Labyrinthe' de guillaumePrevel

Labyrinthe

guillaumePrevel

Je serai la lumière
Dans le brouillard stagnant
Du labyrinthe de tes craintes
Éclairant la brume
D’un faisceau tremblant
Du manque de pétrole
Dans le réservoir de la lampe
Que je tiens depuis des années
Au dessus de ma tête
Pour percer l’opacité
Du mur naturel qui m’entoure!

Je serai la sentinelle
Gardien du temple sacré
Qui te guidera parmi les ombres
Fascinés par la beauté
De ton corps intact
Vers ta retraite éternelle!
Et je t’attendrai sur le seuil
Pour t’accueillir à bras ouverts
Retenant en moi l’explosion de joie
De nos retrouvailles d’au delà de la vie.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS