Poème 'Le chat maudit' de guillaumePrevel

Le chat maudit

guillaumePrevel

Il y’a des sombres visites.
Aux heures étranges et maudites,

Qui laissent l’âme et le cœur froids,
Frappés par le son sinistre des aiguilles du beffroi.

Car parfois la griffe des mauvais anges,
Pousse alors votre porte et l’invité étrange

Se présente en un chat dont les yeux sont des étoiles pâles,
Qui annonce le dos s’hérissant et poussant un long râle

Comme le départ triste des hirondelles,
La mort affreuse d’un ami proche et fidèle.

Puis, repart libre de sa besogne maudite dans la nuit noire,
Abandonnant son malheureux hôte au désespoir,

Prisonnier de l’aube brumeuse comme un égaré,
Et de la vision du défunt au nom remémoré.

Poème préféré des membres

narimene a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS