Poème 'Le cor guerrier De Hérédia' de guillaumePrevel

Accueil > Les membres > Page de poésie de guillaumePrevel > Le cor guerrier De Hérédia

Le cor guerrier De Hérédia

guillaumePrevel

J’entends au loin le cor guerrier de Hérédia
Sur la montagne qu’une retraite aux flambeaux,
Illumine d’une lueur étrange aux flancs de corbeaux.
Le vent des poussières de Cannes qu’un mort dédia;

Au poète des batailles du passé glorifié
Souffle encor la chaleur du combat
Où la vie de milliers d’hommes s’arrêta
Laissant sur la terre des visages horrifiés;

Par la violence des blessures du carnage
S’étirant en des flots de sang vermeil que la rage;
Versa en quantité pour calmer la soif du roi des morts.

Ces soldats perdus dans la brume, oubliés des mémoires;
Marchent en soignant leurs plaies depuis des millénaires,
Heureux qu’un poète glorifie et ravive leur passé militaire.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS