Poème 'Le gibet pour les dupes' de guillaumePrevel

Le gibet pour les dupes

guillaumePrevel

Dis-moi Jean Guillaume
Quel est donc ton rôle en ce royaume?

Qui sont donc ces sinistres vauriens
Qu’on pousse à faire le saut sur rien?

Et qui font le guet au clair de lune
Sous des écriteaux d’infamie aux lettres de runes

Les rois peuvent être cruels
Ils ne risquent pas le bourrel

Mais qui sont ces malheureux amis
Qu’on attache méchamment sur des claies d’infamie?

A qui sont ces corps noirs mangés par les vers qui se dessiquent?
Oh! comme tout cela fait bien chic!…

Le bon goût de la cruauté
Rime exactement avec la fallacieuse beauté

Quelques voleurs de quignons de pain
Méritaient bien, pour l’exemple, ce sinistre destin

Pour que les initiés du grand truc
Maintiennent l’illusion sur la masse des trouducs

Ainsi l’honneur sera sauf, le système perdurera (ouf!)
Aussi longtemps que la dictature régnera (ouf!)

Et que la vermine sera aux affaires
Usant de la menace des fourches patibulaires

Pour masquer au petit peuple que l’on veut ignorant
Où se trouvent la vraie menace et le vol de l’argent!

25 janvier 2020

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2020 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS