Poème 'Le hibou' de guillaumePrevel

Le hibou

guillaumePrevel

Dans ce vieux tronc
D’arbre mort
Le hibou blond
Silencieusement dort

Il attend que vienne la nuit
Et alors il sort
En faisant battre à grands bruits
Contre son corps

Ses puissantes ailes
Aux reflets d’ambre et d’or
Puis il frôle des arbrisseaux d’airelles
En se dirigeant vers le nord

Pour chasser et trouver sa nourriture
Jusqu’aux premières lueurs de l’aurore
Qu’il distribuera à sa fragile progéniture
Qui l’attend dans son vieux tronc d’arbre mort.


18 Septembre 2015

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS