Poème 'Le mort amoureux' de guillaumePrevel

Le mort amoureux

guillaumePrevel

D’allées en contre-allées
Même triste refrain!
Alignement de tombes écroulées,
A en perdre son chemin.

Voici le paysage de son nouveau monde,
Et de l’abîme sombre et immonde
Où il survit grâce à l’être aimé et à sa mémoire
Malgré la prison dévorante qu’est son cercueil noir.

Souvent lorsqu’il voit son adorée triste et errante,
Il aimerait d’un souffle léger se matérialiser
Et sécher l’océan de sa vie larmoyante
En déposant sur ses lèvres un doux et chaud baiser.

Mais il sait qu’il appartient aux bras jaloux de la mort,
Alors, il s’éloigne chaque fois de la surface interdite
Pour ne pas montrer l’atrocité de son corps,
A celle qu’il aime encore d’une passion maudite.

Et il erre en écartant les racines centenaires
En hurlant sous la terre de sa colère sourde et désespérée,
Et en priant les Dieux et les Diables pour ressusciter
Afin d’être ramené vivant vers celle qui reste sa lumière.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS