Poème 'Le papillon' de CathyVole

Le papillon

CathyVole

Il a trouvé un papillon
Posé sur le bord chemin
Il voletait quand nous marchions
En rêvassant main dans la main

Il était de ceux ordinaires
Que l’on rencontre dans nos pays
De ces trois teintes familières
Que sont l’orange, le brun, le gris

Pourtant ce fut une licorne
Un éléphant tombé du ciel
C’était pour lui bien plus qu’un morne
Insecte qui battait des ailes

Ce fut son frère, son âme, son double
Un petit miracle de chance
Qui croisait soudain sa route
En dansant avec élégance

Il lui disait comme les heures passent
Et comme la vie ruisselle vite
Dans nos artères qui se crevassent
Et que la vieillesse se mérite

Il lui disait aussi « Dérange
Ce que tu prends pour vérités
Car si les fausses richesses s’engrangent
Ton âme elle est liberté »

Retrouvant bientôt ses esprits
Mon amoureux prit de sa poche
Ce téléphone qui le suit
Comme l’ombre à la lumière s’accroche

Et d’une photo il captura
Cet être fier et volatile
Qui semblait lui parler tout bas
Et lui rappeler qu’il est fragile

Je crus que ce serait la fin
Du charme que ce ravissant
Messager venait en chemin
De nous jeter en frémissant

Mais le ravissement dura
Envelopés du châle soyeux
De ce moment si délicat
Nous nous sentîmes plains et heureux

De ce présent que seules les ailes
D’un papillon peut faire jaillir
De ce présent si rare, si frèle
Qu’il nous exhorte à cueillir

Août 2018

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Joli poème, instantané ailé et fragile comme ce papillon..

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS