Poème 'Le peuple crie famine' de guillaumePrevel

Le peuple crie famine

guillaumePrevel

Les riches le sont par la sueur des besogneux
Les pauvres le sont par la rapacité des riches
Ces minables qui fraudent et qui trichent
Font partie de cette fange malsaine des pécunieux

Le peuple crie famine!
Et cela les excite!?
Quand toute mon âme se révolte et s’irrite
Infâme vermine!

Vous naissez une cuillère en argent
Dans la gueule
Et vous vivez salement de l’entregent

Tous ces mariages consanguins
Ont fait de vous la ruine de l’humanité
La plus belle place du cimetière sera votre dernier gain!

13 Octobre 2017

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS