Poème 'Le Poisson sans-souci' de Robert DESNOS dans 'Destinée arbitraire'

Le Poisson sans-souci

Robert DESNOS
Recueil : "Destinée arbitraire"

Le poisson sans-souci
Vous dit bonjour vous dit bonsoir
Ah ! qu’il est doux qu’il est poli
Le poisson sans-souci.

Il ne craint pas le mois d’avril
Et tant pis pour le pêcheur
Adieu l’appât adieu le fil
Et le poisson cuit dans le beurre.

Quand il prend son apéritif
à Conflans Suresnes ou Charenton
Les remorqueurs brûlant le charbon de Cardiff
Ne dérangeraient pas ce buveur de bon ton.

Car il a voyagé dans des tuyaux de plomb
Avant de s’endormir sur des pierres d’évier
Où l’eau des robinets chante pour le bercer
Car il a voyagé aussi dans des flacons
Que les courants portaient vers des rives désertes
Avec l’adieu naufragé à ses amis.

Le poisson sans-souci
Qui dit bonjour qui dit bonsoir
Ah ! qu’il est doux et poli
Le poisson sans-souci
Le souci sans souci
Le Poissy sans Soissons
Le saucisson sans poids
Le poisson sans-souci.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Le matheux Piaf-Tonnerre
    Vous dit Bonjour et bonne année ;
    Ah ! Qu'il a de bonnes manières,
    Le matheux Piaf-Tonnerre.

    Il ne craint pas les équations
    Car il en fait des théorèmes ;
    Puis il les offre à la nation
    Qui recopie tous ceux qu'elle aime.

    Puis il prend son apéritif
    Avec des héros littéraires ;
    Il en reprend pour le motif
    Que cela l'aide à les distraire.

    Il a bien voyagé dans les couloirs du rêve ;
    La chanson du serpent lui fut chantée par Ève.

    Le matheux Piaf-Tonnerre
    Qui dit Bonjour et bonne année
    Ah ! Qu'il a de bonnes manières,
    Le matheux Piaf-Tonnerre,
    Ou serait-ce, au contraire :
    Mathieu, le Paf-Notaire ?

Rédiger un commentaire

© 2018 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS