Poème 'Le puits hanté' de guillaumePrevel

Le puits hanté

guillaumePrevel

Il est une légende en une contrée misérable,
Celle d’un puits isolé et ruiné qui serait hanté
Par l’âme abîmée d’un être abject et méprisable
Qui menaçait d’un œil fou les villageois épouvantés.

Le mauvais se vantait d’avoir le pouvoir d’aspirer les âmes
Des vieillards, des hommes, des enfants et des femmes,
En pointant son doigt menaçant et inquisiteur,
Lorsqu’il traversait le village en banni, en sombre visiteur

Mais un jour de grande crainte, la peur choisit son camp,
Et sous la clameur enragée de la plèbe,
Le fou à la méchanceté cruelle fut jeté tout vivant

Au fond d’un puits à la source tarie.
Depuis lors il se dit en ce pays maudit,
Que l’âme prisonnière hanterait désormais ce nouvel Erèbe.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS