Poème 'Le Salsifis du Bengale' de Robert DESNOS dans 'Destinée arbitraire'

Le Salsifis du Bengale

Robert DESNOS
Recueil : "Destinée arbitraire"

Salsifis du Bengale
Cultive son jardin
Méchant comme une gale
Bête comme un serin.

Salsifis du Bengale
met son habit de feu
et met sur ses mains sales
ses gants, 1 + 1, 2

Salsifis du Bengale
monte sur un bateau
conduit par des cigales
sous un ciel de gâteau

Salsifis du Bengale
lorsqu’il a mal aux reins
se nourrit de pétales
des roses de Pékin

Salsifis du Bengale
est un fameux gaillard
C’est un vilain brutal
c’est un méchant braillard

Salsifis du Bengale
chantait une chanson
devant un hôpital
c’est pas là des façons

Salsifis du Bengale
ne se prive de rien
souffrant d’une fringale
il a mangé son chien

Salsifis du Bengale
ne dure qu’un matin
mangé par un crotale
Il est mort quel destin

Salsifis du Bengale
en jouant dans la prairie
avala sec sa balle
et resta ahuri

Salsifis du Bengale
vivra comme la terre
renaissant de son mal
mourant de son mystère

Salsifis du Bengale
est pourtant votre ami
à la belle il s’installe
et mange un canari

Salsifis du Bengale
n’est pourtant pas heureux
s’il s’endort il dort mal
s’il s’éveille il vit peu.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

Robert DESNOS

Portait de Robert DESNOS

Robert Desnos est un poète français, né le 4 juillet 1900 à Paris et mort du typhus le 8 juin 1945 au camp de concentration de Theresienstadt, en Tchécoslovaquie à peine libéré du joug de l’Allemagne nazie. Autodidacte et rêvant de poésie, Robert Desnos est introduit vers 1920 dans les milieux littéraires modernistes et... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto