Poème 'Le saule pleureur' de guillaumePrevel

Le saule pleureur

guillaumePrevel

Sous le couvercle de ses bras nus,
Qui pendent tristement au dessus de l’eau claire
Du lac; il crée une ombre de ses doigts verts,
Comme de douces caresses sur l’onde pure qu’il n’a que trop vu,

Et sur laquelle, il verse au cours des saisons,
Les larmes de ses feuilles déprimées,
Qui finissent toujours par tombées sur la surface ridée,
En éveillant la curiosité du royaume des poissons.

06 Mai 2014

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS