Poème 'Le sceau de justice' de guillaumePrevel

Le sceau de justice

guillaumePrevel

L’autorité si elle n’est pas marquée du sceau de la justice
Ne peut-être qu’arbitraire
Se soumettre à l’injustice serait renier
L’esprit sain et révolutionnaire

Qui anime fièrement nos esprits
Depuis la chute des tyrans au sang bleu
La liberté impose le combat, elle est à ce prix
Il faut la garder comme le bien le plus précieux

Les dictateurs d’aujourd’hui
Naissent du renoncement des peuples mornes
Ils se nourrissent des divisions et de la nuit
Quand les consciences s’endorment

La lutte est et doit être éternelle
C’est une absolue nécessité qu’il faut pérenniser
Il faut veiller sur nos droits comme des sentinelles
Pour ne jamais céder la place à ceux qui aiment tyranniser.

24 juillet 2018

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS