Poème 'Le voile et le fauteuil' de marisolle

Accueil > Les membres > Page de poésie de marisolle > Le voile et le fauteuil

Le voile et le fauteuil

marisolle

Fauteuil ! m’ont-ils dit en me posant au sol, accueille tout à l’heure la marié jolie qui viendra poser pour la photo.

J’ai ouvert tout grand mes bras et j’ai attendu.

Mais le temps a passé et la mariée n’est pas venue.

Pourquoi ? Je ne sais ! Peut-être a-t-elle réfléchi et s’est-elle dit : je m’engage pour la vie, est-ce une bonne chose à faire ? Je suis si bien en femme libre, je butine, je vais où je veux, je fais ce que je veux !

Pourquoi m’encombrer d’un homme qui voudra me régenter, me commander, me dire d’aller à hue et à dia ! Je ne suis pas un mauvais cheval mais tout de même, restons célibataire !

Et du geste auguste de la jeune fille en fleur, elle prit son voile de mariée, en plastique à petites bulles et l’a déposé sur mes bras sans plus de cérémonie !

Et s’en alla.

Dans le miroir de la vitre de la fenêtre, je me suis vu, soudain, vieux fauteuil rajeuni, blanc presque bleu et ce voile plein de bulles riant au soleil !

Mais la pluie est soudain apparue et nous a noyés l’un et l’autre de gouttes charmantes et farfelues !

Et tout à coup, miracle, au lieu du voile en plastique, je me parais soudain d’un somptueux manteau de tulle sur lequel les bulles d’eau jouaient dans le soleil absent.

Comme quoi, même un vieux fauteuil fatigué, par la grâce de la pluie, peut soudain sourire à la vie !!

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS