Poème 'Le vrai de la chose' de Jules LAFORGUE dans 'Des Fleurs de bonne volonté'

Le vrai de la chose

Jules LAFORGUE
Recueil : "Des Fleurs de bonne volonté"

Ah! c’est pas sa chair qui m’est tout,
Et suis pas qu’un grand cœur pour elle;
Non c’est d’aller faire les fous
Dans des histoires fraternelles!

Oh! vous m’entendez bien!
Oh! vous savez comme on y vient;
Oh! vous savez parfaitement qu’il y a moyen,
Et comme on s’y attelle.

Lui défeuiller quel Tout je suis,
Et que ses yeux, perdus, m’en suivent!
Et puis un soir : « Tu m’as séduit
« Pourtant! » – et l’aimer toute vive.

Et s’aimer tour à tour,
Au gras soleil des basses-cours, .
Et vers la Lune, et puis partout! avec toujours
En nobles perspectives…

Oh! c’est pas seulement la chair,
Et c’est pas plus seulement l’âme;
C’est l’Esprit édénique et fier
D’être un peu l’Homme avec la Femme.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto