Poème 'Les naufrageurs' de guillaumePrevel

Les naufrageurs

guillaumePrevel

Ils se sont rassemblés en toute hâte
Sur la côte déchiquetée pour commettre leur crime effroyable
Et our voir la mer en furie vomir sur le sable
Le navire éventré d’où s’échappent des flots écarlates

Mêlés du sang des mourants et du vin des tonneaux!
Le soleil timidement se lève pleurant ce lourd deuil
Laissant froide la plage où s’aligneront au soir les cercueils
Après que les pilleurs d’épave jetant leurs sombres flambeaux

En hurlant de joie, en riant, en buvant, en chantant, en dansant
Détrousseront les pauvres marins pris dans le piège de Satan
Expirant en des mots suppliants pour qu’on leur vienne en aide

Après une lente agonie le souffle de leur courte vie.
Alors les naufrageurs que seule la crainte de la punition
Raisonne en humain, fuiront enfin le cimetière de débris.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS