Poème 'Les ombres avancent toujours en tapinois' de guillaumePrevel

Accueil > Les membres > Page de poésie de guillaumePrevel > Les ombres avancent toujours en tapinois

Les ombres avancent toujours en tapinois

guillaumePrevel

Je ne vois chaque jour que la nuit,
Tout est obscurité autour de moi,
Les ombres avancent toujours en tapinois,
Et je m’en éloigne et je les fuis,

Au fur et à mesure qu’elles grandissent,
En d’étranges silhouettes affreuses et difformes,
Qui prennent partout en mon espace, vie et forme.
Et elles s’allongent et rapetissent,

A mes côtés, sur les murs et les trottoirs,
Sous la lumière blafarde des lampadaires,
Qui trahie leur présence infâme et illusoire.

Je ne vois que des ombres la nuit,
Sombres reflets de mon esprit qui s’abîme,
En recherche du bonheur qui éternellement le fuit.

20 Mars 2014

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS