Poème 'Les pierres affleurent' de guillaumePrevel

Les pierres affleurent

guillaumePrevel

Ici les pierres de la terre labourée affleurent,
Et se dressent comme des écriteaux de la mémoire,
Dont une fine pellicule de mousse cache l’antique gloire,
Sur des squelettes dont on couvre encore parfois la tombe de fleurs.

19 Avril 2014

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS