Poème 'L’héritage enseveli' de guillaumePrevel

L’héritage enseveli

guillaumePrevel

Aux heures sombres des jours du deuil,
Il est sur cette misérable terre,
De biens tristes et sinistres affaires,
Qui occupent les esprits de ceux qui ont trop d’orgueil,

A Peine, le corps de la morte mis en bière,
Que déjà les rapaces foulent du pied,
Le tapis de l’étude notariale, où ils ne cessent de s’impatienter,
En attendant l’arrivée du vieux notaire,

Là, assis en rangs serrés,
Les mines presque réjouies,
D’avoir assistées à la fin de vie,
De la vieille mamie, qui pensait tous les enterrer!

Se trouvent le reliquat de l’ingrate famille tributaire,
De la pauvre et solitaire défunte,
Dont on attendait aujourd’hui dans la crainte,
Les dispositions testamentaires !

Tous écoutaient comme jamais, en tendant l’oreille,
Pour entendre par anticipation si son nom,
Avait été couché par la morte sur le vieux papier blond,
Mais, bien vite la gêne du notaire glaça l’assistance sans pareil,

<< Rien !>> annonça-t-il devant l’assemblée médusée,
Et une rumeur s’éleva des rangs, il y a peu silencieux,
Et la dignité feinte céda la place à des termes licencieux,
Avant que tous ne quittent le bureau où ils avaient été abusés!

Alors, d’aucuns se souvinrent,
De l’étrangeté du poids anormal du cercueil,
Qu’on avait porté, il y a peu dans la terre du deuil,
Et l’idée surgit d’une hypothèse que tous très vite soutinrent,

A savoir que la vieille avait emporté à six pieds sous terre à peine!
La totalité des richesses qu’elle avait accumulée durant sa longue vie,
Pour qu’aucun de sa maudite lignée ne puissent jouir du fruit,
De son travail, qu’elle refusait par delà les ombres de leur léguer de toute sa haine!

Alors, certains plus odieux (si cela est possible!) crièrent dans les ténèbres,
Qu’ils remueraient bientôt la glaise à grands coups de pioches et de pelles,
Pour remonter du tombeau le trésor enseveli par celle,
Qui voulait leur faire à travers sa disparition un coup bien funèbre!

27 JANVIER 2015

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS