Poème 'Ma vie parisienne' de guillaumePrevel

Ma vie parisienne

guillaumePrevel

Était-elle suave et belle?
Ma vie parisienne
Ou sauvage et orgienne
Comme les cours anciennes en dentelle?

Était-elle faite d’ennuyeux métro, boulot, dodo?
De douceur de vivre sur le mont des martyrs…(O temps du jadis!)
Ou faite de rues sales à l’infâme odeur de pisse
Lieux d’aisance des épaves, des crados…

Était-elle agréable et belle?
Ma vie parisienne
Bercée d’amour sur les terrasses des cafés aux persiennes
Colorées et criardes qui jetaient de jolies ombrelles

Sur le sol bitumé, sarcophage étranges des siècles endormis
Sous les amas ammoniaqués de crasse et de modernité
Est-il donc mort ce Paris d’éternité?
Est-il mort le bel esprit?

La nuit étend de jolies couleurs orangées
Sur les terrasses gaies et animées
Qui me rappellent les souvenirs aimés
Mais toujours mes rêveries se trouvent dérangées

Par les jours trop violents, trop actuels…
Était-elle sauvage et orgienne ma vie parisienne?
Faites d’impostures de cœurs qui trop vite s’éprennent
Était-elle simplement agréable et belle?

10 Octobre 2017

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. La Paris qui fait rêver les touristes étrangers ...

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS