Poème 'Maudit soit mille fois le Borgne de Libye' de Joachim DU BELLAY dans 'Les Regrets'

Accueil > Les poètes > Poèmes et biographie de Joachim DU BELLAY > Maudit soit mille fois le Borgne de Libye

Maudit soit mille fois le Borgne de Libye

Joachim DU BELLAY
Recueil : "Les Regrets"

Maudit soit mille fois le Borgne de Libye,
Qui, le coeur des rochers perçant de part en part,
Des Alpes renversa le naturel rempart,
Pour ouvrir le chemin de France en Italie.

Mars n’eût empoisonné d’une éternelle envie
Le coeur de l’Espagnol et du Français soudard,
Et tant de gens de bien ne seraient en hasard
De venir perdre ici et l’honneur et la vie.

Le Français corrompu par le vice étranger
Sa langue et son habit n’eût appris à changer,
Il n’eût changé ses moeurs en une autre nature.

Il n’eût point éprouvé le mal qui fait peler,
Il n’eût fait de son nom la vérole appeler,
Et n’eût fait si souvent d’un buffle sa monture.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

Joachim DU BELLAY

Portait de Joachim DU BELLAY

Joachim du Bellay est un poète français né vers 1522 à Liré en Anjou, et mort le 1er janvier 1560 à Paris. Sa rencontre avec Pierre de Ronsard fut à l’origine de la formation de la « Pléiade », groupe de poètes auquel Du Bellay donna son manifeste, « la Défense et illustration de la langue... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto