Poème 'Mes lèvres sont des dunes' de guillaumePrevel

Accueil > Les membres > Page de poésie de guillaumePrevel > Mes lèvres sont des dunes

Mes lèvres sont des dunes

guillaumePrevel

Mes lèvres sont des dunes
Par les embruns salées
Et mon corps est comme les marées
Sans cesse se mouvant au gré de la lune

Des désirs; sur ta peau aux grains
Fins comme le sable d’une plage
Et tes bras comme des vagues m’imposent une nage
Dans l’océan de notre amour au parfum marin

Où je me noies de fatigue
En frappant sur la digue
De tes cuisses perlées et blanches comme l’écume

Et, quand cesse enfin la houle
De tes sommets humides je refoule
Libéré de l’offrande faite à la déesse de l’amour.

24 juillet 2013

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS