Poème 'Miroir' de guillaumePrevel

Miroir

guillaumePrevel

Ils avaient la voix des prophètes
Le geste vif, le regard fou
Ils venaient d’on ne sait où?
Et se disaient poètes

Une plume dans le veston pour seule arme
Une feuille de papier pour étendard
Ils faisaient partie de ces couches tard
Qui enivraient les femmes de vers pleins de charmes

Ils avaient la voix des poètes
Le geste élégant, le regard doux
Ils venaient d’un peu partout
Et s’annonçaient être des prophètes!

11 Octobre 2017

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS