Poème 'Miséricorde' de guillaumePrevel

Miséricorde

guillaumePrevel

Souffre ma douleur souffre
Souffle sur les braises souffle
Incise la plaie incise
Brise la vie brise

Pâle figure de torture
Au cœur froid de cyanure
Pour qu’enfin le fer incandescent
De tes merveilleux instruments

Nourrit des flammes de l’enfer
Trouve dans la profondeur de ma chair
Une douce et reposante fraicheur
Comme la mer le serait pour le baigneur

Que la miséricorde lui a refusé!

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS