Poème 'Monstrueux chasseurs' de guillaumePrevel

Monstrueux chasseurs

guillaumePrevel

Monstrueux chasseurs qui semez la mort
Au fond des bois jusque sous la terre
Et qui vénérez la violence lâche au son du cor
En portant ridiculement vos sanglantes gibecières

Vous rendez la forêt sanguinolente
De vos mauvais pas sournois
En massacrant la vie innocente
De vos armes perfides qui rendent les corps froids

Au sein du temple de la nature.
Vous n’êtes que d’infâmes profanateurs!
Qui souillez la beauté la plus pure
De vos instincts malsains de tueurs

Et qui vous sentez forts des soutiens
Opportunistes et complices des politiques
Qui ruinent sans vergogne l’esprit Républicain
En soutenant des hordes sataniques

Oh! je n’oublie pas les visiteurs du soir
Ces misérables valets des lobbies
Qui hantent les palais et les couloirs
En ruines de notre hypocrite démocratie

Résidus d’excréments de l’humanité
S’il existe sur cette terre un Enfer
Votre place est toute trouvée
Sur le rôtissoire punitif de la justice millénaire!

24 juillet 2018

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2018 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS