Poème 'Oeil éloigné du Jour, qui te recrée' de Pontus de TYARD dans 'Les erreurs amoureuses'

Accueil > Les poètes > Poèmes et biographie de Pontus de TYARD > Oeil éloigné du Jour, qui te recrée

Oeil éloigné du Jour, qui te recrée

Pontus de TYARD
Recueil : "Les erreurs amoureuses"

Oeil éloigné du Jour, qui te recrée,
Comme, en l’obscur d’une nuée épaisse
Peux-tu tirer une si vive espèce
D’un corps, non corps, qui vainement se crée ?

Coeur martelé, quelle Éride est entrée
Dedans ton fort ? quelle pâle crainte est-ce,
Qui d’engendrer ta ruine te presse,
Et d’allaiter la fère de Matrée ?

Tourne avec moi, tourne avec moi, mon oeil :
Le moindre rais de notre beau Soleil
Chassera l’ombre, et le ténébreux songe.

Courage, ô coeur, courage, où je te mène,
Un ris serein, un autre fils d’Alcmène,
Assommera la fère qui te ronge.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Arbre diurne
    --------

    Cet arbre aime surtout la lumière du jour,
    Il remercie le ciel à chaque aube nouvelle ;
    À ses yeux, semble-t-il, la lune est sans amour,
    Même s’il reconnaît qu’elle est aimable et belle.

    Il aime s’adresser aux arbres d’alentour
    Pour parler avec eux de sagesse immortelle ;
    Il dit des vérités, car il se les rappelle,
    Y compris la saga de l’éternel retour.

    Il feuilleta la Bible au temps de sa jeunesse
    Et fit de la forêt sa muse et sa maîtresse ;
    C’est ainsi qu’il apprit quel était son devoir.

    En hiver, quelquefois, quand le sol est de glace,
    En silence il revoit ses étranges savoirs,
    Se disant volontiers que tout ça le dépasse.

Rédiger un commentaire

Pontus de TYARD

Portait de Pontus de TYARD

Pontus de Tyard (ou de Thiard), seigneur de Bissy, est un écrivain et poète français, né le 20 avril 1521 à Bissy-sur-Fley dans le Chalonnais et mort le 23 septembre 1605 au château de Bragny-sur-Saône. Né à Bissy-sur-Fley en 1521, d’une maison noble de Bourgogne, Pontus de Tyard aura su au cours de sa longue vie... [Lire la suite]

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS