Poème 'Quand près de toi le travail je repose' de Pontus de TYARD dans 'Les erreurs amoureuses'

Accueil > Les poètes > Poèmes et biographie de Pontus de TYARD > Quand près de toi le travail je repose

Quand près de toi le travail je repose

Pontus de TYARD
Recueil : "Les erreurs amoureuses"

Quand près de toi le travail je repose,
Seule en ce monde image de merveille,
Du long souci, qui mon penser réveille,
Et qu’Amour dicte au parler quelque chose,

Je vois ta face en teint naïf de rose,
Être à la blanche, ou la rouge pareille,
Ore pâlir, puis devenir vermeille,
Tant au changeant ta couleur se dispose.

Vois que quand l’air son arc diversifie
En cent, et cent couleurs, il signifie
Le temps prochain humide et pluvieux.

Serait donc bien en l’air de ton visage
Ce teint changeant, quelque fâcheux présage,
Ainsi qu’Iris, au pleuvoir de mes yeux ?

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. L’oie travaille
    ----------

    Sa besogne en hiver est de briser la glace,
    Or, c’est ce qu’elle fait d’un puissant mouvement,
    Et sa soeur migratrice, en son éloignement,
    A reçu pour mission de traverser l’espace.

    Aucune des deux oies de son métier n’est lasse,
    Qui de toute existence est le vrai fondement ;
    Aucune ne voudrait vivre des changements :
    Chaque chose en son temps, chaque chose à sa place.

    Leur règle me rassure et ne me surprend point,
    J’aime qu’un élément se situe en un point
    Où l’investigateur le trouve avec constance.

    Mais sur cette leçon, pourquoi nous attarder ?
    Si vous n’y croyez pas, vous pouvez regarder
    Combien d’inconvénients produit l’inconsistence.

Rédiger un commentaire

Pontus de TYARD

Portait de Pontus de TYARD

Pontus de Tyard (ou de Thiard), seigneur de Bissy, est un écrivain et poète français, né le 20 avril 1521 à Bissy-sur-Fley dans le Chalonnais et mort le 23 septembre 1605 au château de Bragny-sur-Saône. Né à Bissy-sur-Fley en 1521, d’une maison noble de Bourgogne, Pontus de Tyard aura su au cours de sa longue vie... [Lire la suite]

© 2020 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS