Poème 'Parti-pris' de Louis ARAGON dans 'Feu de joie'

Parti-pris

Louis ARAGON
Recueil : "Feu de joie"

Je danse au milieu des miracles
Mille soleils peints sur le sol
Mille amis Mille yeux ou monocles
m’illuminent de leurs regards
Pleurs du pétrole sur la route
Sang perdu depuis les hangars

Je saute ainsi d’un jour à l’autre
rond polychrome et plus joli
qu’un paillasson de tir ou l’âtre
quand la flamme est couleur du vent
Vie ô paisible automobile
et le joyeux péril de courant au devant

Je brûlerai du feu des phares

Poème préféré des membres

spleennetwork a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Je dédicace au milligramme des miromesnils
    Menus solstices posés sur le solfège
    Menus armateurs Menus yacks ou moralisateurs
    M'instruisent de leurs régularités
    Plombiers du pharaon sur la rhubarbe
    Sapeur persuadé par les harmonicas

    Je saborde ainsi d'un jardin à l'autre
    roide polymorphe et plus justifié
    qu’un palanquin de tison ou l’attentisme
    quand la flatuosité est coupole du verbiage
    Vipère ô pyramidale autopsie
    et le jubilatoire périscope de confiture au diapason

    Je basculerai au fil des phlogistiques.

Rédiger un commentaire

© 2018 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS