Poème 'Décombres' de guillaumePrevel

Décombres

guillaumePrevel

Aux enfants innocents de Gaza

Amas de pierres ruinées
Soleil assassiné par les ombres,
Qui flottent comme des spectres parmi les décombres,
Formés par les blocs de fer et de béton buriné.

Lumière morte, livide et interdite,
Sous la poussière fragmentée des éboulements,
Où pas un son ne remonte même tristement,
De ce cimetière fait de tôle réduite,

Vision sanglante, infernale et d’horreur,
Qui reflète la noirceur de nos vies,
Touchées violemment par la main mauvaise des malheurs,

Qui fait s’écrouler pierre après pierre, jour après jour,
L’architecture fragile de notre existence,
Jusqu’à la rendre comme ruine et sans importance.

19 juillet 2014

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS