Poème 'Quand sonne la cloche centenaire' de guillaumePrevel

Accueil > Les membres > Page de poésie de guillaumePrevel > Quand sonne la cloche centenaire

Quand sonne la cloche centenaire

guillaumePrevel

J’aime entendre le bruissement du vent
Dans le feuillage vert des arbres tentaculaires
J’aime écouter le lugubre grincement
D’une grille dans un vieux cimetière

Et sentir le baiser froid sur ma peau
Des courants d’air qui soulèvent la poussière
Et font frémir en profondeur mes vieux os
Quand sonne la cloche centenaire

J’aime le résineux parfum des cyprès
Le long des chemins boueux et caillouteux
Où chassent la nuit tombée de belles effraies

Sous la lumière sublime d’une lune pleine
Curieux soleil de minuit de l’autre monde
Qui illumine de sa lueur spectrale l’autre domaine.

30 juillet 2019

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS