Poème 'Sans Mot dire' de Louis ARAGON dans 'Feu de joie'

Sans Mot dire

Louis ARAGON
Recueil : "Feu de joie"

Soir de tilleul Été
On parle bas aux portes
Tout le monde écoute mes pas
les coups de mon cœur sur l’asphalte

Ma douleur ne vous regarde pas

Œillère de la nuit Nudité
Le chemin qui mène à la mer
me conduit au fond de moi-même
A deux doigts de ma perte

Polypiers de la souffrance
Algues Coraux Mes seuls amis

Dans l’ombre on ne saurait voir l’objet de mes
plaintes
Une trop noire perfidie
L’INTRIGUE (Air connu)
Cette racine est souveraine

GUÉRIT TOUTE AFFECTION

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Petit roi forestier
    ------------------

    Le roi des animaux profite de l'été,
    Il part bûcheronner pas très loin de sa porte ;
    Sans même se courber sous le bois qu'il emporte,
    Il promène au sentier sa fière nudité.

    Le chemin le conduit aux lieux de vérité :
    Il s'y retrouve heureux, puisque son âme est forte,
    Qu'il pourra se chauffer pendant la saison morte,
    Auprès d'un joli feu qu'il aura mérité.

Rédiger un commentaire

© 2018 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS