Poème 'Sérénade au milieu d’une fête' de François COPPÉE dans 'Les Paroles sincères'

Accueil > Les poètes > Poèmes et biographie de François COPPÉE > Sérénade au milieu d’une fête

Sérénade au milieu d’une fête

François COPPÉE
Recueil : "Les Paroles sincères"

Que s’éteignent les gaîtés,
Que cesse le rire !
― C’est la musique. Écoutez !
Comme dit Shakespeare.

Sous le ciel nocturne, allons,
Pour la mieux entendre.
Pianissimo, violons !
Jouez un air tendre.

Un voyage au pays bleu,
Je vous en supplie !
Un peu de mystère ! Un peu
De mélancolie !

Au bras de votre servant,
Femmes, sous vos voiles,
Comparez, en les levant,
Vos yeux aux étoiles.

Écoutez, cœurs ingénus,
La chanson touchante
Que pour les astres émus
Le rossignol chante.

Respirons l’odeur du foin,
Le parfum des roses.
Salut, fleurs du ciel de juin
Largement écloses !

Que vers votre pur éclat
Notre esprit s’élève !
Nul plaisir n’est délicat
Sans un peu de rêve.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

François COPPÉE

Portait de François COPPÉE

François Édouard Joachim Coppée, né le 26 janvier 1842 à Paris où il est mort le 23 mai 1908, est un poète, dramaturge et romancier français. Coppée fut le poète populaire et sentimental de Paris et de ses faubourgs, des tableaux de rue intimistes du monde des humbles. Poète du souvenir d’une première rencontre... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto