Poème 'La plus lente caresse, amie, est la meilleure…' de François COPPÉE dans 'Intimités'

Accueil > Les poètes > Poèmes et biographie de François COPPÉE > La plus lente caresse, amie, est la meilleure…

La plus lente caresse, amie, est la meilleure…

François COPPÉE
Recueil : "Intimités"

La plus lente caresse, amie, est la meilleure,
N’est-ce pas? Et tu hais l’instant funeste où l’heure
Rappelle avec son chant métallique et glacé
Qu’il se fait tard, très-tard, et qu’il est dépassé
Déjà le temps moral d’un bain ou d’une messe.
Car ce sont les adieux alors et la promesse
De revenir. — Et puis nous oublions encor.
Mais le timbre implacable à la claire voix d’or
Recommence. Tu veux te sauver ; tu te troubles.
Hélas! et nous devons mettre les baisers doubles.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

François COPPÉE

Portait de François COPPÉE

François Édouard Joachim Coppée, né le 26 janvier 1842 à Paris où il est mort le 23 mai 1908, est un poète, dramaturge et romancier français. Coppée fut le poète populaire et sentimental de Paris et de ses faubourgs, des tableaux de rue intimistes du monde des humbles. Poète du souvenir d’une première rencontre... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto