Poème 'Solutions d’automne' de Jules LAFORGUE dans 'Premiers poèmes'

Solutions d’automne

Jules LAFORGUE
Recueil : "Premiers poèmes"

Tout, paysage affligé de tuberculose,
Bâillonné de glaçons au rire des écluses,
Et la bise soufflant de sa pécore emphase
Sur le soleil qui s’agonise
En fichue braise…

Or, maint vent d’arpéger par bémols et par dièzes,
Tantôt en plainte d’un nerf qui se cicatrise,
Soudain en bafouillement fol à court de phrases,
Et puis en sourdines de ruse
Aux portes closes.

- Yeux de hasard, pleurez-vous ces ciels de turquoise
Ruisselant leurs midis aux nuques des faneuses,
Et le linge séchant en damiers aux pelouses,
Et les stagnantes grêles phrases
Des cornemuses?

La chatte file son chapelet de recluse,
Voilant les lunes d’or de ses vieilles topazes;
Que ton Delta de deuil m’emballe en ses ventouses!
Ah! là, je m’y volatilise
Par les muqueuses!…

Puis ça s’apaise
Et s’apprivoise,
En larmes niaises,
Bien sans cause…

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto