Poème 'Sous le régime de tes yeux' de merhouar

Accueil > Les membres > Page de poésie de merhouar > Sous le régime de tes yeux

Sous le régime de tes yeux

merhouar

Tel le chant des moineaux, tel un reflet brillant,
Tel le murmure d’une onde, telle une danse cadencée
D’un papillon errant, telle la senteur des champs
De lavandes, de lilas …., tel un rêve permanent
M’est t’aimer qui réanime ma vie , hier, insensée!

Règne, règne en tant que reine ô, éblouissante sirène,
Sortante de mes pleurs, dont elle flue cette mer !
Règne des ères à venir, dans mes yeux, sur mes veines.
Ainsi couronne mon âme de ton trône ô, ma reine!
Établis, donc en moi, l’ordre et parfume cet air!

Sois, dans l’absence fatale de la paix, mon salut,
Sois, dans l’usure du temps, ma chaleureuse romance,
Demeure l’espoir pour que je demeure et conclus
À jamais mon vertige de bonheur absolu,
Fais de ma vie le songe d’une jolie folle enfance!

Empreinte à mes aurores la lueur de ton front.
Tous mes jours avant toi étaient livides et fades.
Repeins de ton sourire l’azur, les horizons.
Embellis, dans mes yeux, demain – sans tourbillon-
Et laisse-moi, dans tes yeux, finir donc en noyade!

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS